Communiqué

Appui à l’Administration Régionale Baie-James dans la mise en œuvre de sa démarche d’« Urgence démographique Baie-James »

Par Service du greffe

Lebel-sur-Quévillon Boulevard Quévillon

La pénurie de main-d’œuvre est un enjeu important dans toutes les régions du Québec, mais la Baie-James fait face à une crise démographique sans précédent : elle manque d’humains! La région a besoin de 400 nouvelles familles pour assurer sa vitalité.

Comme vous le savez, la Baie-James fait face à une crise démographique unique, d’une ampleur sans précédent.

La région a un besoin critique de nouveaux humains : il est urgent de recruter environ 400 familles pour venir habiter la région pour assurer sa vitalité et sa pleine contribution à la société québécoise.

Afin de lutter contre cette crise démographique, la Ville de Lebel-sur-Quévillon est fier de s'allier avec les leaders politiques et du marché du travail pour s’attaquer de front au manque criant de personnes dans la région. Un comité directeur est mis en place pour poser un diagnostic rapidement et proposer des solutions concrètes à la problématique.

4 pistes d’action prioritaires :
- Une fiscalité favorisant l’habitation de ce territoire unique pour les personnes y travaillant;
- Des incitatifs à s’établir pour des jeunes diplômés;
- Un statut spécial en immigration;
- Une implication accrue des Cris au marché du travail régional, en phase avec leurs besoins et aspirations.

Cette nouvelle a d’ailleurs été traitée favorablement dans plusieurs médias, notamment dans La Presse, dans le Journal de Montréal et Radio-Canada, et ce, suivant la diffusion d’un communiqué de presse par l’ARBJ.

La démarche est coprésidée par le maire de Matagami, René Dubé, et le directeur exécutif du développement corporatif de Chantiers Chibougamau, Frédéric Verreault, les deux agissant aussi respectivement comme présidents de l’Administration régionale Baie-James (ARBJ) et du Conseil régional des partenaires du marché du travail de la Baie-James (CRPMT).

Se joignent aussi au comité directeur :
- Le maire de Lebel-sur-Quévillon et membre du comité exécutif de l’ARBJ, Alain Poirier;
- La directrice générale de l’ARBJ, Marie-Claude Brousseau;
- La directrice du Centre de formation professionnelle de la Baie-James, qui est également vice-présidente du CRPMT de la Baie-James, Sonia Caron.


La Baie-James, une réalité territoriale unique au Québec.

  • La densité de population du Nord-du-Québec est de 0,06 habitant par km2, soit une densité 6 fois plus faible que la région de la Côte-Nord et 48 fois plus faible que le Saguenay–Lac-Saint-Jean (Statistique Canada, recensement de 2016).
  • La problématique du navettage y est inédite : Près d’un travailleur sur 5 (18 %) provient des autres régions, contre 1 sur 25 sur la Côte-Nord et 1 sur 50 en Abitibi-Témiscamingue. Cela entraine des problèmes d’infrastructures pour les communautés et nuit à la compétitivité des employeurs avec les coûts et les émissions de GES que cela engendre. Le premier ministre François Legault a d'ailleur partagé son inquiétude sur le navettage lors de son passage à Chibougamau en août 2020.
  • Ce pôle démographique comprend la population des villes de Chapais, Chibougamau, Lebel-sur-Quévillon et Matagami de même que la population du Gouvernement régional d’Eeyou Istchee Baie-James et des localités de Valcanton, Villebois et Radisson pour une population totale de 14 200 résidents que l’on désigne « Jamésien.ne ».

Un pôle économique majeur, malgré les contraintes.

  • L’économie de le Baie-James se porte « trop » bien, affichant une croissance du PIB régional largement supérieur à 6% en 2021.
  • Malgré des communautés en santé et des entreprises offrant des emplois bien rémunérés auxquels ils ajoutent divers incitatifs et primes, le potentiel de développement des moteurs économiques de la région est freiné par le manque criant de personnes habitant le territoire. La Baie-James est la 2e région avec le taux de vacance de poste le plus élevé au Québec.
  • La Baie-James produit 51 % de l’hydroélectricité québécoise, plus de 15 % du bois récolté au Québec, compte plusieurs mines de grande envergure et un potentiel en métaux stratégiques essentiel au développement du Québec.

 

 

Retour à la liste des nouvelles

Pour de plus amples informations

Greffe
819-755-4826 poste 212